Le matin, quand tu as de la peine à te lever…

decrocherlalune.jpg

« Le matin, quand tu as de la peine à te lever, voici la réflexion que tu dois avoir présente à l’esprit : «Je me lève pour faire mon oeuvre d’homme ; je vais remplir les devoirs pour lesquels je suis né et j’ai été envoyé en ce monde.
Pourquoi donc faire tant de difficultés ?
 Ai-je été créé pour rester ainsi chaudement sous des couvertures ?
 - Mais cela me fait plus de plaisir !
- Es-tu donc né pour le plaisir uniquement ? N’est-ce pas au contraire pour toujours travailler et toujours agir ?
Ne vois-tu pas que les plantes, les oiseaux, les fourmis, les araignées, les abeilles concourent, chacune dans leur ordre, à l’ordre universel ?
Et toi, tu refuserais d’accomplir tes fonctions d’homme !
Tu ne t’élancerais pas avec ardeur à ce qui est si conforme à ta nature !
- Mais, diras-tu, il faut bien que je me repose.
 - D’accord ; le repos est nécessaire ; mais la nature a mis aussi des bornes à ce besoin, comme elle en a mis au besoin de manger et de boire.
 En cela pourtant, tu vas au-delà des bornes, et tu dépasses ce qu’il te faut.
 Au contraire, quand tu agis, tu n’en fais pas autant ; et tu restes en deçà de ce que tu pourrais faire.
Cette négligence tient à ce que tu ne t’aimes pas sérieusement toi-même ; car autrement tu aimerais ta nature.
Ceux qui aiment réellement l’art spécial qu’ils cultivent se dessèchent sur les oeuvres que cet art leur inspire, oublieux du boire, oublieux du manger.
Et toi, tu apprécies ta propre nature moins que le tourneur n’apprécie l’art du tour, moins que le danseur n’apprécie l’art de la danse, moins que l’avare n’apprécie son argent, ou le glorieux, sa vaine gloire !
Quand tous ces gens-là sont à leur ardent labeur, ils songent moins à manger ou à dormir qu’à avancer l’oeuvre dont ils s’occupent si passionnément.
Et toi, tu trouves les devoirs que la société impose à ses membres moins importants et moins dignes de tes soins ! »
(Marc-Aurèle – Pensées pour moi-même,Livre V)

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Ce matin dans la salle de bain…

60be07dba1d11f2aab.jpg

« Ce matin dans la salle de bain, lieu propice à la
réflexion je me suis posé la question sur mes
relations avec les autres.
Sur ces belles rencontres que l’on fait dans
une vie, comment par quel jeu,
(mais le signifiant est certainement « JE »)
est-ce de mon fait, du fait de l’autre, des deux ?…
Par exemple avec mon ophtalmo,
(« mon » pas dans le sens de possessif)
avec lui je parle, de photos, de littérature, du midi
que nous connaissons bien tous les deux,
de souvenirs d’enfance…
Avec mon gynéco autre histoire, j’ai été à l’origine
de l’achat de sa maison, alors là aussi les
conversations sont assez peu banales…
Avec mon ex psy nous sommes devenus amis,
pas anodin non plus…
car s’il y a une personne qui sait tout de moi,c’est bien lui !
Mon généraliste est un copain …
Mes clients m’invitent à dîner chez eux,  les
hommes sont aux fourneaux alors que nous les
femmes nous papotons,
pour la plupart ils exercent des professions libérales…
Mes ami/es de longue date sont souvent des
rencontres de voyages, ou des personnes qui
ont partagé des moments de ma vie professionnelle.
Quand je suis en séminaire c’est  avec l’invité celui
qui partage son savoir que je pique des crises
de fou rire et  que j’ai des discussions enflammées…
Et sur le blog, c’est pareil, j’ai fait et je fais de si
belles rencontres, des moments de partage si forts…
Alors ma question est-ce vous ?
Est-ce moi qui provoque ces rencontres ?…
Pour ma part, je sais que j’aime laisser
des traces, comme mes pas dans le sable ! »
http://malcontenta.blog.lemonde.fr/a-propos/

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Comme au premier matin du monde…

L’aube argentée se lève, tirant lentement du sommeil la ville encore emmitouflée dans son écharpe de brume. L’air a la fraicheur douce des premiers matins du monde…

1.jpg2.jpg

Photos – Georges Pragnon(France)

3.jpg4.jpg7.jpg

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Le premier matin du monde

1344352.jpg

Dans l’infini du ciel,
Sur quelques accords de musique,
Le jour se lève.
Le premier matin du monde s’éveille.
La pureté s’épanouit,
L’infime moment
Qui vous enchante
C’est l’instant présent
Toujours attendu, jamais pareil.

Ginette Renaud

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Dans les premiers matins du monde…

68870789.jpg

« Dans les premiers matins du monde, à la clarté de la lumière naissante, Dieu façonna le ciel, la terre et tous leurs habitants. Chacune de ses créatures l’émerveilla profondément, mais aucune d’elles, assurément, ne put égaler celle qu’il fit en dernier : l’homme et la femme, chef d’œuvre sorti des mains de Dieu.
Tout ce qu’avait fait Dieu leur était destiné ; tout leur fut confié.
Puis Dieu, émerveillé, entra dans un profond silence,dans le silence de la lumière naissante, pour écouter la voix de ses bien-aimés.
Dans les premiers matins du monde, quand Dieu entra dans son silence pour écouter la voix de ses bien-aimés, l’homme au cœur tortueux se détourna de Dieu, et s’éloigna de lui.
 Alors, le silence de Dieu, silence de lumière, devint silence de ténèbres.
Et les bien-aimés de Dieu comprirent lentement que ces ténèbres silencieuses étaient la profondeur d’un cœur blessé.
Dans les premières nuits du monde, quand l’homme se détourna de Dieu, Il découvrit qu’il s’était aussi détourné de la source où coule, en abondance, l’amour qui le fait vivre.
Et l’homme eut soif d’amour.
Les bien-aimés de Dieu se crurent mal-aimés, et dans leur soif d’amour le silence de Dieu leur pesa lourdement.
 Dans les premières nuits du monde, l’homme, n’en pouvant plus de porter le silence, se tourna vers la nuit pour y jeter son cri : Dieu, viens à mon aide ! »
C’était déjà prier.
Parler à Dieu.
Et l’entendre.
(Daniel Bourguet dans son commentaire « Au cœur des psaumes »)

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Quand vous vous éveillez, le matin…

edbcd7dba1c132c1c3e.jpg

 » Quand vous vous éveillez, le matin, pensez à sourire au monde entier, saluez toute la création: « Bonjour, bonjour, bonjour… »
Vous verrez, de toute la journée, même si vous êtes seul, vous ne sentirez pas la solitude, car de partout vous reviendront des échos: « Bonjour, bonjour, bonjour… »
 Les humains ne savent pas reprendre chaque matin contact avec le monde: ils sortent de chez eux tout recroquevillés intérieurement, ils voient et entendent les autres sur leur passage, mais ils ne les regardent pas, ils ne les écoutent pas.
À plus forte raison, ils ne pensent pas que le monde entier est peuplé de créatures qui méritent quand même qu’on leur envoie une pensée amicale, qu’on leur souhaite de bonnes choses: la lumière, la paix, la joie…
 Est-ce tellement difficile de s’ouvrir, de sourire, de faire le premier pas?
On attend que ce soit les autres qui le fassent et, en attendant, on se lamente parce qu’on est seul.
Alors, commencez dès aujourd’hui à changer d’attitude et vous ne vous sentirez plus jamais seul!  »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans : Liens | le 28 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Le matin c’est l’histoire de la terre…

073485439477694.jpg

« Ce beau matin
Que tu vois se lever
Ce n’est pas un dû
C’est un cadeau de bienvenue
L’horizon est heureux
D’accueillir le matin
Le matin est heureux
D’aborder l’horizon
Ce matin qui met un terme
A cette nuit qui se referme
Il donne vie au soleil
La merveille des merveilles
Le matin accueille la lumière
S’étonne de voir la terre
Dès le matin
On échange une poignée de main
Le matin est comme un feu de cheminée
Qui vous rechauffe,vous égaie
Le matin,sans avoir l’air
C’est l’histoire de la terre. »
(Bouvet Michel)

Publié dans : Liens | le 28 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Le matin est heureux…

348bb6be.jpg

L’horizon est heureux
De ce nouveau matin,
Le matin est heureux
De toucher l’horizon.
Il y a
Ce qui sépare.
Le matin
Tend à rapprocher.
Le matin
Pousse la lumière
A s’étonner
De ce monde.
Le matin
Aime annoncer
Une belle journée
Le matin
Il y a un silence
Coloré
Par les lointains.
Chaque matin
Est pour l’oiseau
L’anniversaire
De sa naissance.
Pendant la nuit
Chaque feuille était seule.
Au matin,
Elle se retrouve en compagnie.

http://hurluberlu.canalblog.com/

Publié dans : Liens | le 28 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

LUMIÈRE D’UN MATIN VERS LA GARE

40548125093c3cfd1b69.jpg

« Elle est là, la naissance de l’architecture
Dans la vie de l’homme.
Dans cette Lumière du matin qui nous fait comprendre les espaces.
Une Lumière qui donne à nos Ombres une dimension d’une dizaine de mètres,
Des Ombres donnant une chaleur à la rosée des matins d’été,
Une douceur, un sonnet, un refrain.
Les Ombres sont des rythmes qui donnent une étendue à la partition de la ville,
Des rythmes qui suscitent notre attention.
Ce sont les Ombres qui donnent l’importance qu’à la quintessence de l’âme des villes.
Elle est Ombre. La Lumière est Ombre.
Nous sommes entre Ombre et Lumière,
La limite entre le temps et l’espace.
Nous sommes comme des pellicules réfléchissant la Lumière.
Des pellicules réfléchissantes…
Une ombre qui cherche à nous définir par notre environnement.
Le Lieu comme structure de ce que nous sommes,
Mais comme les feuilles d’un arbre qui ne cessent de se renouveler, nous disparaissons.
Si la branche meurt l’arbre peut survivre
Nous sommes de simples pellicules qui synthétisent le peu de Lumière que nous captons.
Cette Lumière, c’est notre apport en vitamine.
Elle nous fait faire la Culture.
Elle nous fait voir et penser.
L’Ombre est grande le matin.
Elle est à l’image de nos rêves.
On peut la faire voler.
On peut la faire danser.
Elle a de la grâce mais c’est l’éphémère.
C’est juste à cette heure.
C’est quelques secondes le matin où la Lumière transforme notre monde en rêve.
Une Lumière du matin différente de la Lumière mélancolique du soir dont le couché du soleil nous fait pensée à cette journée passée.
La Lumière transforme et se transforme.
Le béton, la pierre, l’asphalte, deviennent des trésors d’or.
Les Ombres longues du matin s’étalent comme des touches de pinceau esquissant la future journée.  »

JONATHAN COPPA

Publié dans : Liens | le 28 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Le petit matin (Chanson enfantine)

l.jpg

« Le petit matin, tout plein de lumière
Le petit matin nous met en train
Qu’il pleuve, qu’il vente,
Toujours on chante
Ah ! Qu’il sait bien nous plaire le petit matin… »

Publié dans : Liens | le 28 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »
1...34567...24

waxsozo |
fannymatob blog |
journalfanscomics |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Miss M (as mind)...
| INFO STARS
| Spiritualité - Philosophie ...