S’éveiller le matin c’est prendre conscience de soi-même…

galeriemembreleversoleildscf0304.jpg

« Tel homme s’éveille, le matin, dans son lit.
A peine levé, il est déjà de nouveau endormi .
En se livrant à tous les automatismes que  font son corps(s’habiller, sortir, marcher, aller à son travail, s’agiter selon la règle quotidienne, manger, bavarder, lire un journal – car c’est en général le corps seul qui se charge de tout cela ), ce faisant, il dort.
Pour s’éveiller il faudrait qu’il pensât : » toute cette agitation est hors de moi. »
Il lui faudrait un acte de réflexion.
Mais si cet acte déclenche en lui de nouveaux automatismes,( ceux de la mémoire, du raisonnement) sa voix pourra continuer à prétendre qu’il réfléchit toujours.Mais il s’est encore endormi. Il peut ainsi passer des journées entières sans s’éveiller un seul instant. Songe seulement à cela au milieu d’une foule, et tu te verras environné d’un peuple de somnambules.
L’homme passe, non pas, comme on dit, un tiers de sa vie, mais presque toute sa vie à dormir de ce vrai sommeil de l’esprit.
Et ce sommeil, qui est l‘inertie de la conscience, a beau jeu de prendre l’homme dans ses pièges.Car celui-ci, naturellement et presque irrémédiablement paresseux, voulait bien s’éveiller certes, mais comme l’effort lui répugne, il voudrait, et( naïvement) il croit la chose possible, que cet effort une fois accompli le plaçât dans un état de veille définitif ou au moins de quelque longue durée. Voulant se reposer dans son éveil, il s’endort. De même qu’on ne peut pas vouloir dormir, car vouloir, quoi que ce soit, c’est toujours s’éveiller.De même on ne peut rester que si on le veut à tout instant. Et le seul acte immédiat que tu puisses accomplir, c’est t’éveiller, c’est prendre conscience de toi-même. Jette alors un regard sur ce que tu crois avoir fait depuis le commencement de cette journée. C’est peut-être la première fois que tu t’éveilles vraiment et c’est seulement en cet instant que tu as conscience de tout ce que tu as fait, comme un automate sans pensée. Pour la plupart, les hommes ne s’éveillent même jamais à ce point qu’ils se rendent compte d’avoir dormi. Maintenant, accepte si tu veux cette existence de somnambule. Tu pourras te comporter dans la vie en oisif, en ouvrier en paysan, en marchand, en diplomate, en artiste, en philosophe sans t’éveiller jamais que pour jouir ou souffrir de la façon dont tu dors . Ce serait même peut-être plus commode, sans rien changer à ton apparence, de ne pas t’éveiller du tout. Et comme la réalité de l’esprit est acte, l’idée de substance pensante n’étant rien si elle n’est actuellement pensée en ce sommeil, absence d’acte, privation de pensée, il n’y a rien, il est véritablement la mort spirituelle.  Mais si tu as choisi d’être, tu t’es engagé sur un rude chemin, montant sans cesse et réclamant un effort de tout instant. Tu t’éveilles et immédiatement tu dois t’éveiller à nouveau, tu t’éveilles de ton éveil. Ton éveil premier apparaît comme un éveil à ton éveil second. Par cette marche réflexive la conscience passe perpétuellement à l’acte. Au lieu que les autres hommes, pour le plus grand nombre, ne font que s’éveiller, s’endormir, s’éveiller, s’endormir, monter un échelon de conscience pour le redescendre aussitôt, ne s’élevant jamais au-dessus de cette ligne zigzagante, tu te trouves et te retrouves là selon une trajectoire indéfinie d’éveils toujours nouveaux. Et comme rien ne vaut que pour la conscience percevante, ta réflexion sur cet éveil perpétuel vers la plus haute conscience possible constituera la science des sciences.
Je l’appelle métaphysique .
Mais, toute science des sciences qu’elle soit, n’oublie pas qu’elle ne sera jamais que l’itinéraire tracé d’avance, et à grands traits, d’une progression réelle. Si tu l’oublies, si tu crois avoir achevé de t’éveiller parce tu as établi d’avance les conditions de ton éveil perpétuel, à ce moment de nouveau tu t’endors, tu t’endors dans la Mort spirituelle ».
(René Daumal, « Tu t’es toujours trompé », Mercure de France (pamphlet sur les intellectuels à propos des existentialistes et de Camus) cité par Patrice Van Eersel ,La Source blanche, p.90-91.

Publié dans : Liens | le 3 novembre, 2011 |Pas de Commentaires »

Règles à suivre pour être en forme dès le matin…

9232074.jpg

Règles à suivre pour être en forme dès le matin

A l’époque où les gens sont moroses, où il est dur de se motiver le matin ,il est important de se rebooster, de prendre des initiatives afin de retrouver sa forme. Actuellement, on ne prend plus le temps de rien, on fait tout dans la précipitation. Prenez de bonnes résolutions dont voici quelques règles pour bien commencer la journée :

Levez-vous un peu plus tôt pour avoir le temps de vous préparer et de prendre un petit déjeuner correct.
Préparez vos vêtements la veille et choisissez ceux qui vous mettent en valeur.
Prenez une douche bien chaude et diminuez la température de l’eau progressivement afin de vous stimuler.
Nourrissez-vous la peau du visage avec une crème hydratante qui fait fond de teint pour une bonne mine assurée.
Mettez-vous une touche de parfum, discret ou plus prononcé, il stimulera vos sens et ceux des autres.
Ouvrez volet, fenêtre (chambre ou cuisine) et respirez profondément un instant.
Buvez un grand verre d’eau fraîche pour mettre en route votre organisme.
Préparez-vous un petit déjeuner équilibré (c’est le repas le plus important de la journée, qui doit vous apporter tonus, énergie).
Faîtes le plein de vitamines (jus d’orange pressé bu rapidement car la vitamine C est volatile, kiwi, etc.).
Vous pouvez également faire quelques cures de vitamines en comprimés, pendant l’hiver, pour compléter le tout.
Dès le printemps, pensez à manger des carottes sous toutes ses formes afin d’optimiser les effets du soleil sur votre peau et obtenir un léger hâle. Leurs anti-oxydants sont très bons pour la vue également.
Ne sautez aucun repas (organisez-vous).
Ecoutez de la musique pendant le petit déjeuner ou dans la voiture, pour la bonne humeur. Souvent cela donne envie de fredonner et donne le sourire.
Restez poli et agréable en toutes circonstances, vous en désarmerez plus d’un.
Si vous devez faire la queue, être coincé dans les embouteillages, confronté à des râleurs, restez Zen. Il faut fermer les yeux, se concentrer sur des images positives et agréables : votre enfant qui dort, votre dernier achat sympa, vos projets de vacances, etc.
Faites un peu de sport, même sans aller en club mais juste pour bouger : marche rapide, montez les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur, du vélo, une petite brasse en piscine, etc.
Bref souriez à la vie, elle vous le rendra.

Publié dans : Liens | le 1 novembre, 2011 |Pas de Commentaires »

Un choix de petits plaisirs du matin…

rosinerogeonrosegarden.jpg

J’adore le matin..Pour moi c’est le moment que je préfère..Boire une tisane bio dont l’odeur te chatouille les narines…déguster du pain tartiné de confiture bio,prendre sa douche et se laver avec un savon Bio,s’ennivrer de son odeur,appliquer du beurre Bio sur les lèvres pour les hydrater…un petit roll-up bio ,si tendre pour la peau délicate,un peu de rosée et le parfum de la terre fraîche pour se ressourcer avec la nature,tout cela pour démarrer une bonne journée….Un joli début de la journée ,tout en fraîcheur et en parfums naturels,certainement un vrai bonheur,un caroussel d’odeurs qui mettent du beaume au coeur,un festival de senteurs ,un rituel qui augmente le plaisir,…Ce qui est très important selon moi, c’est de faire de cette routine  un vrai moment de plaisir..La vie est plus belle…et chaque matin, ce sera comme un cadeau.

Publié dans : Liens | le 1 novembre, 2011 |Pas de Commentaires »

J’aime beaucoup le matin, est-ce enfantin ?

1318651906.jpg

J’aime beaucoup le matin , le commencement d’un nouveau jour , plein de promesses , d’inattendu , …de ce qui sera rose …ou gris .
Tout est à moi , au matin !
A mon âge , je suis plutôt du genre « lève-tôt » .
Non seulement je »réveille le réveil » ,mais , surtout en hiver , je regarde se lever le jour . 
Le soleil est en train de se lever , le ciel est tout rose et gris , c’est superbe .
Je suis libre , au matin !…libre de vivre la journée mieux que la veille si je le veux .
Chaque nouveau jour est un nouveau pardon . 
La nuit est finie , le plus dur est fait , le plus sombre est passé : il faut accepter le matin , s’émerveiller de sa venue , il faut accueillir le matin , rassembler toutes ses énergies et le vivre réellement . 
Est-ce enfantin  de vouloir regarder , accueillir et vivre « heureusement » le matin, ses couleurs roses ou grises ,la jolie lumière de certains matins?

Publié dans : Liens | le 1 novembre, 2011 |Pas de Commentaires »

Les hommes sensibles préfèrent le soir au matin…

61769.jpg

« Les hommes sensibles préfèrent le soir au matin, la nuit au jour, et la beauté des femmes mûres à celle des jeunes filles. »
[ Paul Léautaud - Source : Passe-temps (1929) ]

Publié dans : Liens | le 31 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Chaque matin je vois un nouveau soleil se lever dans ma vie…

11.jpg31.jpg4.bmp51.jpg71.jpg

Chaque matin, j’attends avec impatience mon rayon de soleil matinal.
C’est mon ancrage à l’optimisme, ma transformation tout en douceur vers une confiance plus solide qui me permet de résister aux influences négatives.
C’est ma capsule quotidienne de fraîcheur, la petite flamme qui éclaire mon chemin.
C’est l’espace où mes rêves peuvent prendre place et où je suis encouragée à leur donner vie.
Chaque matin je vois un nouveau soleil se lever dans ma vie.
Je suis maintenant heureuse d’être celle que je suis, comme je suis, je m’apprécie pour ce qui je suis.
Je retrouve ces zones de joie et de paix intérieure, je les protège et les utilise pour me ressourcer aussi souvent que possible.
J’aborde mes journées plus souriante, moins angoissée.
Je suis fière de moi – ce qui n’est pas arrivé depuis longtemps.
Que chaque matin soit le témoin de ma transformation!
Hier, je me disais intérieurement  » Tu n’as aucune chance ! »
Mais aujourd’hui, je suis un homme nouveau.Je vois d’un autre angle la monotonie.
Voilà pourquoi il y a des matins où rien n’a changé, mais où tout est différent.
Voilà pourquoi chaque matin je vois un nouveau soleil se lever dans ma vie.

Publié dans : Liens | le 30 octobre, 2011 |1 Commentaire »

Un joli matin d’octobre…

110928080401703559.jpg

Un joli matin d’octobre se lève doucement.
Un matin pour tomber amoureux.
La terre est encore chaude et l’air déjà frais, et ce chaud et frais condensent l’humidité.
L’air de rien, nous  glissons d’octobre à novembre et le soleil jauni quitte nos vies.
La fraîcheur des matins nous le dit.Et cette fraîcheur, c’est le soleil qui s’éloigne.
Les nuits sont plus longues et la chaleur se dissipe plus durablement.
Toutes les bonnes choses ont une fin.Le froid arrive toujours bien trop vite.Mais c’est un froid joli. Un froid ensoleillé de fin d’octobre.

Publié dans : Liens | le 30 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Les premiers matins -des moments cruciaux dans la construction d’une histoire conjugale

commentnaitunehistoiredamourlarge.jpg

« Premier Matin » est un ouvrage de sociologie de Jean-Claude Kaufman paru en 2002.
 Comme son titre l’indique, cet ouvrage décrit le matin qui suit la première nuit d’une rencontre amoureuse.
Le premier matin entre deux personnes est déterminant dans la naissance et la construction d’une histoire d’amour.
Tout se joue pour le couple dans le premier réveil côte-à-côte. Que celui-ci se produise très vite après la rencontre ou non.
Tous les petits détails du premier matin, détails que l’on peut facilement juger anodins, traduisent  en fait de nombreuses choses dont on ne peut pas se douter.
Le premier problème que rencontre les protagonistes est l’éveil .
En effet, chacun a besoin d’un certain temps (plus ou moins long) pour «émerger», retrouver ses esprits.
 Il existe également une phase de flottement identitaire, il s’agit des quelques secondes nécessaires pour retrouver la continuité, le fil biographique («Où suis-je ? Avec qui ? Que s’est-il passé la veille ?…»).
Suivant l’endroit où se passe le premier réveil (chez lui, chez elle, chez parents, endroits neutres..), les impressions peuvent être très différentes.
Une fois le partenaire réveillé, reste à savoir que faire dans ce lit douillet.
Chacun ayant ses propres habitudes, certains seront alors plus du matin et se lèveront très facilement alors que d’autres auront besoin de plus de temps et apprécieront rester au lit.
 Il faut alors s’adapter à l’autre ce qui n’est pas toujours évident.
Ensuite, que faire dans ce lit, discuter de banalités?
S’embrasser pour combler les blancs ?
Chacun joue alors son rôle.
Vient ensuite le moment de la sortie du lit. (Il n’est en effet pas possible pour diverses raisons de rester indéfiniment au lit !) Ce moment du premier matin pose de nombreux problèmes aux jeunes amoureux : tout d’abord la peur du regard de l’autre. Au matin plus rien ne ressemble à la veille, le regard semble différent, prêt à toutes les critiques, beaucoup plus malveillant que la veille.
 Ceux qui se sont montrés le moins pudiques la veille et durant la nuit tentent peut-être même plus que les autres de se cacher du regard de leur partenaire au petit jour.
Le rhabillage constitue une grande épreuve, aussi bien pour les hommes que pour les femmes.
« Au matin, le regard découvre donc un corps tout neuf, en partie inconnu, beaucoup plus ordinaire.
 Le regard s’est refroidi et d’autres pensées le commandent. »
Pour améliorer la vision de l’autre, il s’agit de s’occuper de sa toilette, parce que le matin est partagé entre «  la recherche d’authenticité et le recours à des artifices pour une mise en scène avantageuse de soi » puisqu’en effet l’authenticité pure n’est pas concevable d’un point de vue hygiénique (exemple du brossage des dents pour lutter contre la mauvaise haleine). La découverte de la salle de bains est l’occasion de multiples découvertes qui sont autant d’indices sur la personnalité de l’autre.
 Autre problème du même ordre : le passage aux toilettes.
Le déjeuner constitue un grand moment de la relation.
 En effet, c’est à ce moment que la prise de distance est la plus grande avec la douceur du cocon-lit, les deux partenaires se retrouvent face à face dans un contexte différent qui les rapproche alors d’une dure réalité.
Les petits déjeuners des premiers matins sont très différents entre eux, (au lit, en famille, à table, avec des croissants…) et les protagonistes ont souvent de nombreuses surprises au moment d’effectuer de simples gestes ordinaires.
Dans beaucoup de cas le fait d’aller chercher les croissants, révèle d’un besoin de prendre la fuite, de s’éloigner un instant de cette aventure pour se retrouver seul et faire le point.
La prise du repas matinal avec la famille est un moment difficile à gérer, la coupure avec la nuit passée est tranchante, et les habitudes de la famille paraissent souvent très étranges aux yeux de l’hôte.
C’est à ce moment que les enjeux sont les plus importants, puisqu’il y a transition avec la vie ordinaire, chacun tente de régler au mieux son comportement, c’est ici que les premières habitudes s’installent.
Il s’agit également du moment où chacun fait le bilan, se pose des questions, analyse.
C’est ici aussi que les amoureux vont décider de la suite de leur journée ensemble ou non.
On observe un dégradé depuis le cocon-lit (simple prolongement de la nuit fusionnelle) jusqu’à la prise de distance du passage à la salle de bains et aux jeux de rôles calculés du repas.
On passe bien du chaud vers le froid, du privé au public.
On appelle les premiers matins  les « matins chagrins » ceux qui furent difficiles et délicats pour les protagonistes sans toutefois que ceux-ci s’avèrent être les derniers pour les couples.
 On les distingue des matins « enchantés » qui laissaient présager un bel avenir, ainsi que des « matins anodins » sans signes particuliers.
Les matins sont souvent « chagrins » lorsque la situation n’a pas été clairement établie la veille.
Dans de nombreux cas, il y a ambiguïtés et donc les clarifications du réveil sont d’autant plus douloureuses.
De plus la situation est souvent tendue puisqu’il peut y avoir une grande différence entre le « moi du matin » et le « moi du soir » ainsi qu’entre les réactions des deux partenaires.
En ce qui concerne les matins «enchantés» , ceux-ci le sont tout d’abord grâce à la fierté ressentie, fierté d’avoir passé la nuit avec un partenaire dont on est fier.
Mais aussi et surtout que l’enchantement est proportionnel à l’engagement amoureux.
En effet si les deux partenaires savent l’un comme l’autre que cette aventure ne durera qu’une nuit, elle ne leur apparaîtra en aucun cas comme merveilleuse, mais comme une simple étape à passer.
Quant à eux les matins «anodins» sont ces matins «comme les autres» où parfois les protagonistes se sont fermés aux événements trop désagréables pour remettre leur évaluation à plus tard.
 L’ambiguïté des définitions entre les partenaires (sommes-nous encore amis ? Plus ? Qu’en est-il de notre relation ?), la complexité de la situation, la perte de repères font de certains premiers matins la situation typique de l’anomie.
 De simples détails à peine remarqués lors du premier matin pourront être matins après matins cause d’agacement, de rancœur.
 Ces détails sont souvent de simples et compréhensibles différences de « manières » d’habitudes. (Ce n’est cependant bien heureusement pas toujours le cas !)
Les premiers matins sont donc devenus des moments cruciaux dans la construction d’une histoire conjugale, qu’ils soient
« grinçants » ou qu’ils soient synonymes de « coup de foudre décalés. »

Publié dans : Liens | le 30 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Ce dimanche à 3 heures du matin….

251009103.jpg

Ce dimanche, 30 octobre 2011, à 3 heures du matin,aura lieu le passage à l’heure d’hiver. Nous devrons retirer 60 minutes à l’heure légale. Il sera alors 2 heures.Chaque année, au printemps et à l’automne se pose l’éternelle question d’avancer ou de reculer la pendule pour passer à l’heure d’été ou d’hiver !
 Le changement s’effectue dans la nuit du samedi au dimanche dans l’ensemble des pays de l’union européenne depuis 1998.
Le premier a avoir évoqué le changement d’heure est Benjamin Franklin au 18ème siècle.
Mais cela reste sans réponse.
Mais l’idée est reprise deux siècles plus tard par William Willet qui milite contre le gaspillage de la lumière.
Le changement d’heure a donc été créé pour économiser l’énergie.Le premier pays à avoir adopté ce changement est l’Allemagne suivie de près par l’Angleterre, l’Italie et l’Irlande. Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1974.
 Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne.
Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’été s’effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre.
Le passage à l’heure d’été aura lieu dimanche 25 mars 2012 à 2 heures du matin.

Publié dans : Liens | le 30 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »

Faites-le chaque matin et chaque soir…!

b7a3ef308e364b69908bbb36b5e11b25.jpgf.jpg

« Je le fais chaque matin et chaque soir !!
Oui, chaque matin et chaque soir, je remercie l’Univers de ce qu’il m’apporte chaque jour.
Oh rassurez-vous, inutile d’aller chercher bien loin.
Vous aussi, vous trouverez de quoi remercier l’Univers chaque jour.
Par exemple, vous pouvez lui remercier pour le soleil qui brille, vous pouvez lui remercier d’avoir un toit sur votre tête, d’avoir une compagne avec qui vous vous entendez bien, d’avoir des enfants en bonne santé, d’avoir de vrais amis, d’avoir une voiture en état de marche, d’avoir un chien fidèle, d’avoir la chance de vivre là où vous en avez envie, de pouvoir vous émerveiller rien qu’en regardant une fleur, vous pouvez remercier l’Univers d’avoir un emploi, de pouvoir manger à votre faim, d’avoir un ordinateur qui vous donne la possibilité de visiter le monde, ….. vous pouvez trouver des centaines, voire des milliers de choses pour lesquelles remercier l’Univers.
Faites-le chaque matin et chaque soir. J’insiste, c’est vraiment TRES important.
Soyez dans un état de gratitude vis-à-vis de l’Univers.
Tout n’est peut-être pas encore parfait à ce jour ,mais n’oubliez pas que grâce à votre volonté et à la loi d’attraction (et d’autres petites choses que je découvre encore), vous allez pouvoir créer votre vie à partir du moment où vous l’aurez décidé.
Le fait d’être ainsi dans un état de gratitude va vous permettre de mettre de côté toutes vos idées négatives, vos mauvaises vibrations.
N’oubliez pas que le positif attire le positif.
C’est assez simpliste comme façon de dire les choses, mais je souhaite que tous puissent réellement comprendre à quel point c’est important.
Je suis en train de découvrir des choses incroyables au sujet de la loi d’attraction.
Comme quoi, on ne sait jamais tout et surtout on n’en sait jamais assez.
Avant de semer dans votre jardin, ou l’agriculteur dans son champ, vous préparez votre terre !
Vous labourez, vous bêchez, vous enlevez les mauvaises herbes, vous mettez de l’engrais (naturel!!).
Bref, il ne vous viendrait pas à l’idée de semer ainsi n’importe comment !
Et lorsque vos semis sont faits, vous continuez de veiller sur eux.
Vous arrosez, vous enlevez les mauvaises herbes qui poussent entre vos fleurs ou vos légumes.
Vous êtes attentifs à ce que vous avez semé.
Votre esprit, votre cerveau sont exactement pareils !!!
Comment voulez-vous y semer des graines intéressantes si votre esprit est plein de mauvaises herbes ?
Nettoyez votre esprit et pour cela, éliminez les pensées négatives en les remplaçant pas des pensées de GRATITUDE. Faites-le chaque matin et chaque soir. Remerciez l’Univers pour ce qu’il vous apporte, vibrez POSITIF !
C’est vraiment, vraiment, vraiment très important !! »

(Paulette PIELQUIN)

Publié dans : Liens | le 29 octobre, 2011 |Pas de Commentaires »
123456...24

waxsozo |
fannymatob blog |
journalfanscomics |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Miss M (as mind)...
| INFO STARS
| Spiritualité - Philosophie ...